Starry Stairs
Alma Rumball's Atlantis

Exhibition Opening - Friday April 15, 2016

April 15 - June 19

Alma Rumball (1902-1980) was known as a quiet woman and she lived most of her adult life in a small cottage by Huntsville’s Fairy Lake. In 1955 Rumball received a vision accompanied by a voice that instructed her to draw the story of her past life in the lost city of Atlantis. From this point forward, Rumball gave herself over to a prolific automatic drawing practise. Rumball is described as an outsider artist because she worked in isolation and credited her drawings to the voices, visions and spirits that guided her hand. 

Rumball’s abstract landscapes are psychedelic spectrums of pinks and purples. They are unapologetically feminine, explains the exhibition’s curator, Vanessa Nicholas, who is a student in York University’s PhD Art History and Visual Culture program. Starry Stairs: Alma Rumball’s Atlantis features works from York University’s extensive collection of Rumball’s drawings.

Included in the exhibition is The Great People of the Atlantis Continent, a series of twenty-four colour pencil drawings that narrate the artist’s past life as the Queen of Atlantis. Rumball present Atlantis as a matriarchy, explains Nicholas, by telling the story of a princess who steals the crown from her cruel husband to help her subjects. In Starry Stairs: Alma Rumball’s Atlantis Nicholas’s curatorial goal is to cast light on the critical content of Rumball’s work.

Alma Rumball was the subject of a 2005 documentary, The Alma Drawings directed by Jeremy Munce, and this is the first curated solo exhibition of her work since her debut at the Art Gallery of York University in 1978.Curated by Vanessa Nicholas. This Curatorial Intensive exhibition is sponsored by the Art Gallery of York University in collaboration with York University’s Art History Department in the School of the Arts, Media, Performance & Design. Circulated by the Art Gallery of York University with assistance from the Art Gallery of Sudbury.

 Vernissage - Vendredi le 15 avril 2016

15 avril au 19 juin

Alma Rumball (1902-1980) était une femme calme qui a habité un petit chalet près du lac Fairy de Huntsville pendant la plus grande partie de sa vie adulte. Un jour, une vision accompagnée d’une voix lui a dit de dessiner le récit de son ancienne vie dans la ville perdue d’Atlantis. Désormais, Rumball se consacrera entièrement au dessin automatique, une activité qui deviendra prolifique. On la décrit comme une artiste en marge puisqu’elle travaillait de façon isolée. Elle attribuait elle-même ses dessins aux voix, aux visions et aux esprits lui guidant la main.

Les paysages abstraits de l’artiste sont des spectres psychédéliques de rose et de pourpre. Ils sont ouvertement féminins, explique la conservatrice de l’exposition, Vanessa Nicholas, inscrite au programme de doctorat en histoire de l’art et de culture visuelle de l’Université York. Starry Stairs: Alma Rumball’s Atlantis présente des oeuvres de la vaste collection des dessins de l’artiste que possède cette université.

L’exposition comprend The Great People of the Atlantis Continent, soit une série de 24 dessins aux crayons de couleur qui narrent la vie antérieure de l’artiste en tant que reine d’Atlantis. Rumball présente Atlantis comme une ville matriarcale, explique Nicholas, en racontant l’histoire d’une princesse qui vole la couronne de son mari cruel afin d’aider ses sujets. L’objectif curatorial de l’exposition consiste à éclairer le contenu essentiel des œuvres de Rumball.     

Alma Rumball a fait l’objet du documentaire The Alma Drawings réalisé par Jeremy Munce. La présente exposition est la première individuelle, organisée et préparée de son œuvre depuis ses débuts à la Galerie d’art de l’Université York en 1978.

Cette exposition est organisée et préparée par Vanessa Nicholas. Elle a exigé une grande préparation et elle est parrainée par la Galerie d’art de l’Université York, en collaboration avec le Département d’histoire de l’art de l’école d’art, des médias, des arts d’interprétation et de design. L’exposition est mise en tournée par la Galerie d’art de l’Université York avec l’appui de la Galerie d’art de Sudbury.