Mariana Lafrance

To not be so lonely | Pour ne pas être si seule

 

MARIANA LAFRANCE
À BOIRE SANS SOIF (STLL FRAME), 2016.
VIDEO | VIDÉO
COLLECTION OF THE ARTSIT | COLLECTION DE L'ARTISTE


Exhibition Opening with Artist Performance - Wednesday, April 12, 5:30 PM- 8 PM

April 12 to May 14 , 2017

Mariana Lafrance's artworks are influenced by the natural surroundings of Manitoulin Island, and other parts of rural Ontario and Québec. She combines image-making and improvised choreography to explore tensions between the self, the other, and the land. Her exhibition To not be so lonely will be on exhibition in Gallery II from April 12 - May 14, 2017.

Mariana Lafrance has exhibited in Sudbury at the Galerie du Nouvel-Ontario in 2008, 2009, 2014 and 2015. She has also had recent exhibitions in Ottawa and Toronto. Her work is supported by the Ontario Arts Council (2011, 2016, 2017). In 2008, Mariana published a book of photographs of Sudbury entitled Site Unseen/La ville invisible, in collaboration with Les Éditions Prise de Parole.

To not be so lonely will feature video-performances, photographs, and drawings. An installation of an absurd 4'x4' checkers game entitled Cups Against Saucers will be the site of a 30-minute performance on opening night.

In this body of work, Mariana doubles herself or her characters to address the relationship between the self and the other. She explores the necessity of connectivity between people, place, and history. Through video effects, Mariana is able to negotiate with her double by layering, reversing and balancing the choreographed imagery.

As a contemporary artist practicing in Northern Ontario, Lafrance's work is influenced by the cultures and landscapes around her. Studying outside of the institution has allowed Mariana to access opportunities for training in Northern Ontario, including a mentorship with textile artist Judy Martin (Manitoulin Island), the Near North Mobile Media Lab (North Bay, Ontario), the Manitoulin Conservatory for Creation and Performance (Manitoulin Island), and Debajehmujig Storytellers (Manitoulin Island).

Born in Hearst, Ontario and raised on Manitoulin Island, Mariana Lafrance is constantly observing the historical and continuing relationships between people, place, and self.

 


Vernissage et performance par l'artiste mercredi le 12 avril 2016 de 17 h 30 - 20 h

12 avril au 14 mai 2017

Les oeuvres d’art de Mariana Lafrance sont influencées par le cadre naturel de l’île Manitoulin et d’autres régions rurales de l’Ontario et du Québec. L’artiste combine la création de l’image et une chorégraphie improvisée afin de s’attarder aux tensions entre le soi, l’autre et le territoire. Son exposition intitulée Pour ne pas être si seule sera présentée à la Galerie II du 12 avril au 14 mai 2017.

Mariana Lafrance a exposé ses œuvres à la Galerie du Nouvel-Ontario de Sudbury en 2008, 2009, 2014 et 2015. Elle l’a également fait récemment à Ottawa et à Toronto. Elle a reçu un soutien du Conseil des arts de l’Ontario (2011, 2016 et 2017). En 2008, elle a publié un livre de photos de Sudbury intitulé Site Unseen/La ville invisible, en collaboration avec les Éditions Prise de parole.

L’exposition Pour ne pas être si seule présentera des performances vidéo, des photos et des dessins. Lors du vernissage, une performance de 30 minutes se déroulera sur le lieu de l’installation d’un jeu de dames absurde de 4 pi x 4 pi, Tasses contre soucoupes.

Dans cette série d’œuvres, Mariana se représente dans ses personnages pour s’attarder à la relation entre soi et l’autre. Elle explore la nécessité du lien entre les gens, les lieux et l’histoire. Des effets vidéo lui permettent de négocier avec son double en superposant, en renversant et en équilibrant une thématique chorégraphiée.

Les œuvres de cette artiste contemporaine du Nord de l’Ontario sont influencées par les cultures et les paysages qui l’entourent. Ayant suivi un apprentissage informel, elle a eu accès à des occasions de formation dans le Nord de la province, y compris un stage dirigé par l’artiste en textile Judy Martin (île Manitoulin), le Near North Mobile Media Lab (North Bay, Ontario), le Manitoulin Conservatory for Creation and Performance (île Manitoulin) et les Debajehmujig Storytellers (île Manitoulin).

Née à Hearst, en Ontario, et ayant grandi sur l’île Manitoulin, Mariana Lafrance observe sans cesse les relations historiques et continues entre les gens, les lieux et soi.